30 juillet 2018

La tendance du slow content !

Dans une société où tout le monde fait en sorte que tout aille plus vite, nous avons vu apparaitre tout récemment la tendance du slow content.

En effet, selon une étude internationale menée auprès de 12 000 personnes, 74 % des répondants estiment que le rythme de vie dans la société actuelle est trop rapide.
C’est ainsi que l’on a commencé à faire l’éloge de la lenteur : slow fashion, slow food ou encore slow cosmetics. Et les relations publiques n’y échappent pas ! La production de contenus est également touchée. On vous explique pourquoi !

Depuis l’apparition d’Internet, il y a de cela plusieurs années entendons-nous, et la multiplication des différentes plateformes sociales, des millions de contenus semblables sont publiés et partagés par les entreprises afin d’accroitre leur visibilité mais menant parfois à une overdose d’informations. Selon une étude, 91,8 millions articles de blog sont publiés chaque mois.

La raison première de la création d’un contenu, à savoir la transmission d’une information utile passe alors sous silence. Face à ce constat, le slow content a pour objectif de mettre en place une vision différente de la production de contenus.

Comment devenir un adepte du mouvement en 3 points clés :

 

1. Se documenter sur les tendances et les problèmes

Prenez le temps de sélectionner les informations pertinentes grâce à une veille sur les tendances et problèmes liés à votre entreprise. Vos publications auront ainsi un impact plus important auprès de vos clients si elles répondent à leurs attentes.

2. Privilégiez la qualité plutôt que la quantité

Chaque individu est prêt à prendre le temps de lire et d’absorber une grande quantité d’informations à condition qu’elles soient de qualité. Face à un choix grandissant de contenus diffusés en ligne ou via les médias traditionnels, les individus se tourneront vers les contenus les plus réfléchis.

3. Proposer des informations durables

Les contenus sont très rapidement submergés par d’autres informations. Il faut désormais penser à en produire qui soit durable dans le temps tout en fidélisant le lecteur. On parle alors d’une expérience du contenu : on mélange graphisme, photos, textes, vidéos et autres formats innovants afin de faire preuve d’originalité.
On peut aussi écrire sur un seul sujet, mais de manière plus approfondie.

 

Le slow content a ainsi pour objectif de produire moins de contenus, mais qui est de meilleure qualité. Il permet ainsi aux entreprises de proposer à leur communauté des articles plus pertinents, réfléchis et approfondis qui leur donnent la chance de se démarquer et d’être durables dans le temps.

Laissez-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Comments (0)

Soyez le premier à laisser votre opinion

Auteur de l’article

Restez branché en vous inscrivant à notre liste! Entrez votre courriel ci-dessous.
     
Stay up to date by subscribing to our list! Enter your email below.
     
Stay up to date by subscribing to our list! Enter your email below.
     
Restez branché en vous inscrivant à notre liste! Entrez votre courriel ci-dessous.